Articles taggés Philosophie

Chat Pitre Premier

5

Silenus referma son journal. C’est vrai quoi, c’était quand même bizarre toutes ces idées de religion. Quand on voyait toutes ces personnes soumises qui refusaient jusqu’à vivre et se faire plaisir sous prétexte que ce serait mieux après. Après, chez Nethfer, au royaume des morts sensé se modeler selon les plus beaux vœux de chacun. Mais si tout ça n’était pas vrai ? S’il n’y avait rien ou bien rien de plus que la désolation, alors on aurait gâché toute sa vie pour rien. Parfois on voyait des gens au bord du désespoir qui se rattachaient de toutes leurs forces restantes à la foi avec l’énergie du désespoir. Après tout, si croire pouvait les sortir de leur malheur, alors pourquoi pas ? Mais il avait beau y réfléchir, ce comportement était un peu comme un signe de faiblesse aux yeux de Silenus. Le jeune homme avait plutôt tendance à penser que rien de plus que nous-même ne devait nous sortir de nos mauvaises passes. Ce qui fait la force de l’être humain est sa capacité à croire en lui-même et en ces capacités, se dit-il ; et, dans un regain de volonté, de sortir des pires situations non parce qu’un quelconque Dieu nous a accordé la foi, mais parce que nous avons su puiser en Plus >

Du Bonheur et de l’Empathie

6

Il me semble qu’en réalité le Bonheur est une chose facile d’accès. D’ailleurs, on n’accède pas au bonheur, on y retourne. J’entends par là que le bonheur bien que toujours notre but ultime au-delà de tout instinct (c’est à dire sans le simple instinct de survie), n’est pas en fait devant nous, mais derrière. Non pas qu’il ne soit plus accessible, mais que nous l’ayons dépassé sans même nous en apercevoir.

Écoutez-donc les divagations d’un homme heureux ! Car seul celui qui est heureux en comprend enfin les méandres et les complexités. Complexité qui est ici un terme utilisé par simple abus de langage, car le Bonheur est on ne peut plus simple en réalité. Et c’est bien pour cela que tant de monde passe à côté sans même s’apercevoir qu’il l’a jadis effleuré.

Le Bonheur se caractérise de l’avis général par un état de gaieté continue et d’insouciance véritable. Mais pas d’ignorance. Car si l’adage dit « Heureux les simples d’esprits, le royaume des cieux leur est offert », il ne s’agit que d’une illusion de Bonheur. Cela dit, c’est peut-être parfois préférable.

Pour citer Douglas Adams :

« – Quelle importance ? La science a certes quelques magnifiques réussites à son actif mais à Plus >

De la philosophie conceptuelle du BLIBLU

4

Mais qu’est-ce donc que ce “Bliblu” complètement idiot ? Tout simplement un délire sans queue ni tête ni signification particulière. Mais faites comme si je n’avais rien dit et imaginez que c’est super important.

Alors, pour commencer : D’où vient le BLIBLU ?En réalité, son origine véritable demeure inconnue et son histoire est pour le moins obscure, mais une chose au moins est sûre, celui qui l’a prononcé pour la première fois était un con. Ceux qui l’ont prononcé après lui aussi, d’ailleurs… Oui oui, je suis bien en train de dire que si vous êtes un adepte du BLIBLU, c’est que vous êtes con . Mais dans le bons sens du terme bien sûr !

Malgré le fait que ce terme ait une histoire un peu floue, je sais pour ma part où je l’ai vu pour la première fois, et grâce à qui j’ai adopté cette philosophie tout droit sortie de mon imagination. C’était chez Kek, propriétaire d’un des Blogs BD les plus populaires du web, qui gagne sa vie en éditant BDs et Manuels d’apprentissage du Flash ou en réalisant des Jeux pour des sites Internets. Un type qui en plus d’avoir des fans mène la belle vie, quoi !

Pourquoi ce mot m’a-t-il tout de suite séduit ? Je l’ignore… (En fait c’est probablement

Plus >

Haut de page