Articles taggés cinéma

affiche-la-rafle

La Rafle

1

Non, la Rafle n’est pas le nom d’un nouveau Pokémon. Oui, je fais de l’humour pourri si je veux.

La Rafle, c’est donc le film choc du moment. Il était déjà annoncé comme LE film catégorie “devoir de mémoire” de l’année 2010. Le premier à relater la rafle du Vélodrome d’Hiver (ou Vel d’Hiv), et depuis pas mal de temps aussi, le premier sans doute à ne montrer que des faits concernant des victimes et non des sauveurs. On se souviendra par exemple de la Liste de Schindler qui démontrait l’héroïsme d’un homme au milieu du chaos. Ici, rien de tout ça. Certes on y voit de plus nobles et plus dignes comportements que d’autres, une fin pas tout à fait aussi triste qu’il le devrait pour ne pas qu’on file directement se pendre à la sortie, mais de vrais drames, de vrais morts. C’est criant de vérité. Une vérité qui vous fait monter les larmes aux yeux plusieurs fois en deux heures. Et pour beaucoup, à terme, ça ne loupe pas, on chiale !

Côté casting, on notera pas mal de visages connus : Jean Reno, tout d’abord, qui se renouvelle peu, mais toujours très naturel. Gad Elmaleh ensuite, qu’on voit malheureusement trop peu, mais qui dégage toujours ce même charisme évident, dans un rôle fait Plus >

Hypérion porté sur grand écran !

0

Jusqu’à hier encore, je pensais que la saga Hypérion ne serait malheureusement jamais portée à l’écran, pour plusieurs bonnes raisons : le style narratif du premier tome est très particulier, il raconte tour à tour l’histoire des personnages principaux – les 7 pèlerins (voir article du 8 Avril) -, l’adaptation serait très couteuse puisqu’il s’agit d’un récit rassemblant post-apo, space opera et action, et l’œuvre est tout entière un hommage à John Keats, chose difficile à transposer sur un écran. Par ailleurs, le scénario est fort complexe et il est à craindre que, non seulement les fans qui espèrent depuis longtemps cet instant doivent ensuite attendre un deuxième volet, mais en plus que le scénario ne soit trop allégé pour des raisons évidentes. La difficulté de la chose avait même découragé Martin Scorsese qui avait pourtant entamé le projet.

Mais ! Ne jamais voir Hypérion au cinéma aurait été une grande perte pour le cinéma comme pour le prestige de la science-fiction ! Fort heureusement, Graham King veille. Ayant lui-même collaboré avec Scorsese sur plusieurs projets, il prend la relève sous la bannière des studios Warner. L’adaptation n’a été officiellement annoncée Plus >

Haut de page