Actus Alitées

Giorgio & two random botheads

Pourquoi « Random Access Memories » est un chef d’oeuvre et autres astuces

0

Prélude

La première fois que j’ai entendu Daft Punk, je devais avoir avoir deux, trois ans ? J’ai sans doute entendu Around the World et Da Funk au détour d’une rue un jour en passant. Et je n’en ai fichtrement aucun souvenir.

La première fois que j’ai écouté Daft Punk, j’en avais 10, et ces deux mêmes morceaux m’ont marqué, comme une chanson populaire marque un enfant de cet âge.

La première fois que j’ai vécu Daft Punk, j’en avais 11, nous étions au printemps 2001 et j’avais par hasard mis la main sur Discovery à la discothèque municipale parmi les nouveautés. En ces temps-là, le piratage de mp3 était moins courant, et une fois le cd rendu – et pourtant maintes fois prolongé en date de retour, jusqu’à ce qu’il fut réservé par un autre – je dû batailler pour trouver l’occasion de ré-écouter lesdits morceaux.

Daft Punk était devenu mon groupe préféré. En août, je découvris les clips sur MTV ou une quelconque autre chaîne musicale. J’ai reconnu sans le savoir vraiment le trait de Leiji Matsumoto, parce que bon, j’avais regardé Goldorak aussi, voilà. Quand vint la rentrée, tous les soirs en rentrant de cours j’allumais la télé et attendais patiemment l’arrivée de Harder Better Plus >

5563661125_86956a319d_o

La campagne Hadopi PUR (ou la nécessité d’un point Godwin)

1

Vous, internautes, l’avez sans doute tous déjà vu, ou presque, ce monstre soiffard créé par HADOPI : le label PUR et sa campagne !

On a beaucoup plus parlé du groupement de 6 affiches que des spots vidéos (sauf celui d’Emma Leprince, on voit presque ses nichons, pardi !) et du moins récent petit dessin animé de Super Crapule. Sont-ils moins connus ? Possible. En attendant, ne perdons pas de vue que cette campagne est composée en réalité d’une myriade de spots, affiches etc. sur des supports médiatiques très variés.

Si vous permettez, j’aimerais que nous nous attardions un instant sur le label créé par HADOPI : PUR, pour « Promotion des Usages Responsables ». Il y a de fortes chances pour que la recherche d’un acronyme se soit faite depuis l’acronyme lui-même en cherchant quoi mettre dedans, plutôt que dans le sens inverse, en partant par exemple des mots « responsable », « civisme », « internet » et en essayant de trouver un truc qui colle avec tout ça.

« Tiens, et si on disait que PUR ça voudra dire Protection des Utopies Raisonnables ? Ou, non, mieux ! Mieux : Promotion des Usages Responsables ! Ça claque, hein ? »

Qu’est-ce que ça sous-entend ? Que l’usage du mot PUR et de Plus >

Babylone, vue d'artiste

C’est l’Histoire d’un pays…

1

Cette histoire n’est toujours pas terminée, mais je peux déjà vous la conter. De toute façon, cette histoire est universelle, qui n’a vraiment ni fin, ni début, et qui sans cesse recommence. D’ailleurs, c’est une histoire qui n’a pu commencer que grâce à la fin d’une autre : Car en effet peu avant, qu’elle ne commence il y avait  cette autre histoire d’un homme, au milieu d’un royaume. Et cet homme était plein d’ambitions. Il se disait  depuis toujours que la fin justifie les moyens, alors, à force de moyens il  était parvenu à ses fins : le sommet du pays, et y demeurait depuis déjà vingt-trois longues années d’un règne sans partage. Voilà où nous sommes, au moment où commence notre récit.

Le susdit bonhomme, dont nous tairons le nom, avait assuré sa sécurité sur le trône. En effet, s’il avait dû laisser seuls ses compatriotes, ils auraient étés perdus sans lui !, leur expliquait-il. Aussi dut-il faire le nécessaire pour que ce drame jamais ne survint. Par patriotisme, selon ses dires, il musela les hérauts qui ne dirent plus alors que le bon vouloir du Premier des citoyens. Il soumis les barons, s’assurant que par leur prétendance au trône ils n’assuraient qu’une illusion Plus >

Apologue, mon Amour

2

Vous savez sûrement ce qu’est un apologue n’est-ce pas ? Comment ça, non ? Et alors, qu’est-ce que vous avez faits de vos cours de Français du lycée ? Du feu, dites-vous… Eh bien je suppose que les temps sont durs, on se chauffe comme on peut désormais. Bref, il s’agit de contes philosophiques, comme Candide de Voltaire. Il s’agit de raconter une histoire, et au travers des événements qui s’y produisent, soulever des sujets de réflexion ou toute cette sorte de chose. Ainsi donc, étant donné que le but premier de ce blog était l’humour, j’ai décidé de ne plus vous parler simplement sous forme de traités comme je l’ai fait avec l’article “Du Bonheur et de l’Empathie”, mais au travers d’une histoire, écrite au fur et à mesure selon les besoins du moment, avec un personnage principal, un environnement, et bien entendu, de l’humour. De sorte je réunirai tous les sujets, thèmes et trucs que j’aime aborder en une seule entité. Ca va être marrant.

Je vais tenter de vous promettre puis de tenir ma promesse d’un épisode de cet Apologue par semaine. Première épisode à venir très prochainement. J’espère que le concept vous plaira, je suis tout ouïe si vous avez des idées ou des Plus >

Globalement bientôt chez votre libraire

1

C’est un événement. Un scoop, que dis-je un scoop, c’est une péninsule ! Un sixième tome du Guide du Voyageur Galactique. Paf, ça vous tombe dessus comme ça, et vous restez là assis sur votre chaise/fauteuil/mammouth, la bouche bée, la mouche bliblutant allègrement dans cette étrange et obscure cavité. Comment diable est-ce possible ? Douglas se serait-il seulement fait passer pour mort pour le plaisir de sortir de son trou sept ans plus tard et de faire : “haha, je vous ai eu !” ? Ou bien est-il revenu de l’au-delà parce que ma foi, c’était pas terrible les limbes..? Que nenni. Et c’est bien dommage quand même.La raison est bien plus terre à terre que ça. En réalité, les éditions britanniques Penguin viennent, avec l’accord de Jane Belson, veuve de Douglas Adams, de commander à Eoin Colfer un nouveau tome pour H2G2. Eoin-prononcer-owen, célèbre outre manche en tant qu’auteur de la saga jeunesse Artemis Fowl, a été le premier surpris par la chose !

Évidemment, cette annonce chamboule complètement l’univers des fans de H2G2 qui le croyaient définitivement clos après que l’idée d’une suite pour le film ait été abandonnée. Non contente de faire polémique, la nouvelle pose un problème Plus >

Haut de page