Vous savez sûrement ce qu’est un apologue n’est-ce pas ? Comment ça, non ? Et alors, qu’est-ce que vous avez faits de vos cours de Français du lycée ? Du feu, dites-vous… Eh bien je suppose que les temps sont durs, on se chauffe comme on peut désormais. Bref, il s’agit de contes philosophiques, comme Candide de Voltaire. Il s’agit de raconter une histoire, et au travers des événements qui s’y produisent, soulever des sujets de réflexion ou toute cette sorte de chose.
Ainsi donc, étant donné que le but premier de ce blog était l’humour, j’ai décidé de ne plus vous parler simplement sous forme de traités comme je l’ai fait avec l’article “Du Bonheur et de l’Empathie”, mais au travers d’une histoire, écrite au fur et à mesure selon les besoins du moment, avec un personnage principal, un environnement, et bien entendu, de l’humour. De sorte je réunirai tous les sujets, thèmes et trucs que j’aime aborder en une seule entité. Ca va être marrant.

Je vais tenter de vous promettre puis de tenir ma promesse d’un épisode de cet Apologue par semaine. Première épisode à venir très prochainement. J’espère que le concept vous plaira, je suis tout ouïe si vous avez des idées ou des critiques !

C’est tout pour cette fois ?

Comment ça “ça va c’était court”, bande d’ingrats !?